La pêche du bar de nuit

Le bar est-il nyctalope ? (non, ce n’est pas un gros mot…. nyctalope = qui peut voir dans la pénombre…)

On peut se poser la question, lorsque l’on souhaite pratiquer la pêche de nuit…. Cette pêche peut pourtant être très productive pour tous les pêcheurs aux leurres de la côte lorsqu’elle est bien pratiquée : vu les résultats que l’on peut obtenir il serait dommage de s’en priver !

Ne pouvant pêcher en journée  avec mon travail de saisonnier cet été, il ne me reste plus que le soir et la nuit pour pouvoir assouvir ma passion. J’admets que les réveils le lendemain pour aller travailler ne sont pas toujours évidents mais dès que je repense à ma session de la nuit passée il faut dire que ça aide un peu….

Après avoir eu quelques conseils sur différentes zones propices à la pêche nocturne par notre ami Doudou, je me suis donc lancé depuis quelque temps dans la traque du bar aux leurres de nuit. Et ce que je peux affirmer à présent, c’est que les touches sont plus nombreuses et les poissons bien plus gros.

Il faut savoir qu’en journée le bar se tient plus éloigné de la côte, probablement à cause des activités humaines comme le nautisme, les baignades etc… Mais une fois la nuit tombée et le calme revenu, les bars se rapprochent du bord pour manger des petits poissons fourrages et des crustacés comme des crabes verts ou du bouquet en toute tranquillité. Pour cette pêche, les zones que je privilégie sont les endroits avec une forte présence de rochers pouvant abriter la nourriture que le bar affectionne, avec à proximité un courant assez conséquent permettant de ramener le poisson dans ces zones plus facilement.

11910656_10205228471413589_125250769_n

Un joli bar de 64 cm pris dans une zone rocheuse avec un courant assez conséquent.

Les grandes étendues de sable sont sûrement elles aussi très bonnes, mais je les conseille un peu moins pour la pêche nocturne aux leurres  car les postes sont beaucoup moins marqués. Je laisse donc ces zones aux pêcheurs en surf-casting.

Une fois que l’on à trouvé un secteur qui nous semble favorable (l’idéal étant de faire un repérage de jour à marée basse car  il est important de connaître parfaitement la zone de pêche tant pour la réussite de sa sortie que pour sa sécurité lorsqu’il fait noir).

L’idéal est de pêcher avec un gros shad entre 10 et 18 cm. Pourquoi un gros shad ? Il faut savoir que le bar a une assez bonne vue  de nuit contrairement à certaines idées reçues; mais il ne faut pas se leurrer 🙂 , il ne verra jamais aussi bien que pendant la journée (lire à ce sujet cet article sur les sens des poissons). Il va donc être à ce moment là beaucoup plus réceptif aux vibrations et aux odeurs qu’il capte. D’où l’intérêt de pêcher avec de gros shad émettant de très fortes vibrations afin d’être détectés beaucoup plus facilement dans la pénombre.

11922908_10205313423537339_1682083075_n

Gros shad = souvent gros poisson (ici un 82 cm pour 5 kg passés)

L’idéal est d’ utiliser les shads en traction. C’est à dire que l’on va faire en sorte que notre leurre arrive on au fond après l’avoir lancé et on va le ramener en l’animant par grande tirée de 1m-1,5 m en faisant en sorte qu’il vienne retoucher le fond après chaque tirée. L’impact de la tête plombée contre le sable où la roche va éveiller la curiosité du poisson après plusieurs passages :

Traction
La touche se produit dans 80% des cas à la redescente du leurre d’où l’importance d’être toujours en tension avec votre ligne et d’être équipé d’une tresse sur son moulinet afin d’être constamment en contact avec le leurre et donc mieux détecter les touches pour ferrer aussitôt et éviter de louper des poissons.

Pour le grammage, je préconise des têtes plombées assez lourdes allant de 10 à 40g selon la profondeur et le courant, permettant de garder un bon contact avec le fond afin de pouvoir « gratter » au mieux. Pour les couleurs, après différents essais, celles qui m’ont nettement rapporté plus de touches et de poissons  sont les couleurs sombres comme le bleu foncé , le noir et le violet. Ce sont des coloris qui ressortent très bien dans l’eau la nuit contrairement à ce que l’on pourrait croire car ils vont créer un certain contraste dans l’eau très visible pour le poisson.

Il est aussi intéressant d’avoir avec soi un ou deux leurres de surface car j’ai eu régulièrement la chance de voir (enfin, surtout entendre 😉 ) de grosses chasses de bar tant par pleine lune que sans lune. D’ailleurs en ce qui concerne le nombre de touches j’ai pu constater que j’en avais autant  par nuit claire que par nuit sombre.

Capture

Ici, deux bars pris de nuit, un par pleine lune, l’autre sans lune.

 

Le matériel indispensable pour la pêche du bar aux leurres la nuit:

  • Une lampe frontale
  • Une bonne paire de bottes pour éviter de glisser dans les cailloux
  • Un pantalon qui ne craint pas trop pour pouvoir descendre sur les rochers.
  • Un haut relativement chaud pour ne pas attraper froid car la température peut baisser très nettement la nuit.
  • Une canne entre 2,70 m et 3 m avec une puissance de 15-80g afin de pouvoir propulser et travailler au mieux notre leurre tout en pouvant faire face à un très gros bar.
  • Une épuisette à poissons pour le récupérer plus facilement.

Les conditions :

Pour ce qui est des conditions l’idéal est de pêcher des coefficients entre 70 et 90 selon les endroits . C’est pour moi les coeff les plus intéressants car ils permettent de créer un courant assez puissant pour ramener du poisson à la côte tout en laissant la possibilité de les pêcher correctement. Au-delà de 90, le courant va être par endroits assez violent et donc rendre le travail du leurre moins évident. Les marées montantes ou descendantes quand à elles m’auront rapporté autant de poissons l’une que l’autre.

L’astuce de nuit:

Le conseil que je pourrais vous donner et qui fera croyez moi la différence en pêche de nuit, est de restreindre au maximum l’utilisation de votre lampe. Utilisez-la uniquement pour vous déplacer où lorsque que vous avez un poisson au bout de la canne. Cela paraît évident, mais si vous l’utilisez lorsque vous êtes en action de pêche vous risquer fortement d’effrayer le poisson devant vous et de rentrer bredouille.

 

Le mot de la fin :

N’oubliez pas c’est en pêchant que l’on attrape du poisson donc soyez persévérant et vous pourrez constater par vous même que le jeu en vaut la chandelle. Amusez vous bien et n’hésitez pas à commenter.
Je vous retrouve très vite dans un prochain article, sur un milieu que j’affectionne un peu plus : l’eau douce et plus particulièrement avec une technique de pêche en lac de barrage en période estivale. À très bientôt au bord de l’eau!!

Romain

Ce contenu a été publié dans Blog, En Mer, Tutos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à La pêche du bar de nuit

  1. Patrick dit :

    Article très intéressant. Ca donne envie de veiller 🙂 . merci pour le partage.

  2. houard dit :

    Excellent Romain ton article, Cordialement.

  3. hervé dit :

    J’ai eu l’occasion de rencontrer Romain ce midi et d’échanger sur le sujet
    J’ai eu a faire a un véritable passionné !!!

  4. cyte yannick le papa de yohann dit :

    tres belle article .tu pratiques cette peche dans quelle secteur ,cordialement

  5. duvivier dit :

    Bonjour
    Je te félicite pour tes captures. Je ne peux pas me venter autant. Je suis un grand passionné de peche au bar mais cela reste confus et pas très facile. Je peche en surf de jour comme de nuit. Le résultat à ne sont pas toujours ce que j’espere, mais c’est un réel plaisir ce poisson . Je te souhaite bonne « chasse  » et encore félicitations !

  6. Arnaud dit :

    Tres intéressant merci pour cet article ☺ cette nuit comme les suivante je file au bord de l’eau! !

  7. Patlafatigue dit :

    A essayer dès que possible. Est ce une pêche de saison ou peut on la pratiquer toute l’année ? Hormis la période où il faut laisser le bar tranquille bien sûr. Patrice

  8. monaco dit :

    Bravo pour ces prises. Moi, je pêche au surf-casting et je dois dire que mes plus belles prises ont eu lieu en effet la nuit.

  9. Phil de Baye dit :

    Salut Romain
    Merci pour ces explications simples et concises.
    Nouveau pêcheur aux leurres depuis peu mais ferru en surf casting, je prends avec plaisir et impatience tes conseils que je vais appliquer dès que possible.
    Bonne chasse à toi
    Phil

  10. Papybrossard dit :

    Merci pour le lien. Très instructif sur la sensibilité des poissons. Et bravo pour ton article.

  11. delamare dit :

    bravo,Romain belle explications félicitation pour tes prises,car la pêche au leurres est pas évidant
    sa fait 35 ans que je pêche le bar en surf casting je me suis mis a pêcher au leurres en kayak depuis
    1 ans j avoue que les sensations sont la rien a voir avec le casting merci beaucoup bonne continuation.
    a bientôt yohann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *