Le Pacu : un poisson agressif en Suisse

Un poisson carnivore agressif dans un lac suisse !

Plusieurs agressions étranges ont eu lieu dans ce petit lac de Suisse, un mystère irrésolu jusqu’à aujourd’hui où ce poisson d’une race inconnue en Europe et très agressif a été sorti de l’eau par des pêcheurs amateurs.

Fin mars 2014, un homme avait été sauvagement agressé par un animal non identifié alors qu’il se baignait nu, la nuit, en charmante compagnie. Les faits se sont déroulés près de la petite ville suisse d’Ecker-de-Pouilles, plus précisément dans un petit lac poétiquement baptisé « Les Gousses Perdues ».

Le Lac des Gousses perdues, près de
Le Lac des Gousses perdues, près d’Ecker-de-Pouilles (Suisse)

 

Vers minuit, les deux tourtereaux décident de s’offrir une baignade romantique ; c’était sans compter sur la présence dans les eaux claires du lac d’un poisson carnivore non identifié par les scientifiques. L’homme a été sauvagement mordu à l’aine. Saignant abondamment et fortement choqué, il a réussi à regagner la rive à la nage, aidé par son amie.

L’histoire pourrait s’arrêter là, mais une deuxieme agression a eu lieu l’année suivante ; le 3 avril 2015, un pêcheur qui pratiquait son sport favori a été de nouveau agressé par un poisson. A une heure assez matinale, l’homme pris d’une envie pressante se soulageait l’air de rien au bord de l’eau. Un poisson a alors jailli des profondeurs et s’est jeté sur l’homme, en le mordant assez fortement au pénis. Heureusement pour lui, ses réflexes de pêcheur ont pu sauver ses attributs virils : il a rapidement décroché l’agresseur, a n’a eu que quelques égratinures.

Ces faits ne sont pas sans rappeler le Pacu, poisson réputé mangeur de testicules, qui avait été pêché dans la Seine en septembre 2013 (lire ici l’article du Midi Libre)

Encore un incident en 2016

Cette année, c’est un groupe de jeunes qui a été agressé. Cette fois l’un d’eux, âgé de 19 ans, a eu les testicules arrachées. Fort heureusement, ses amis ont pu rapidement alerter les secours mais le jeune homme, s’il a la chance d’être en vie, a perdu toutes ses chances d’avoir une descendance.

Choqués par ces évènements, les habitants de la région ont décidé de prendre les choses en main et de montrer qu’ils en avaient dans le pantalon. Equipés de cannes à pêche et de matériel high-tech, ils ont d’abord jeté dans l’eau des petits sacs remplis de deux noyaux d’avocat. La frénésie s’est alors emparée du prédateur mangeur de « noisettes » qui s’est jeté sur les appâts des pêcheurs.

Le gros Pacu du lac Suisse
Une belle prise

Le Pacu, une espèce rare

Ces derniers ont alors remonté une nouvelle espèce de poisson inconnue en Europe. Aucun scientifique ou ichtyologue n’avait rencontré un tel animal auparavant, à part dans les pays équatoriaux. Le Pr Heinrich Karl, Biologiste et expert en poissons carnivores, a baptisé ce poisson Creduli Naïvus Glawii (ou Pacu), en référence au célèbre biologiste russe Glawy  Naïfovitch, mort  brutalement en Inde des suites d’un écrasement des testicules par un éléphant nain.

«Les Creduli Naïvus (Pacu) ne sont normalement pas dangereux mais ils ont une bonne mâchoire et il y a eu d’autres incidents dans certains pays », a expliqué Heinrich Karl. Par exemple, « en Papouasie Nouvelle-Guinée des hommes se sont fait arracher les testicules.» Mais pourquoi s’en prennent-ils aux testicules? «Parce qu’ils ont faim et que les testicules se logent bien dans leur gueule», répond simplement l’expert.

La seule différence entre le Pacu et le piranha sont ses dents: plus plates et plus fortes, «parfaites pour broyer», alerte Heinrich Karl. Le poisson peut atteindre 90cm de long et peser jusqu’à 25kgs. Il a été surnommé «le coupeur de testicules» pour ses attaques répétées sur des pêcheurs, dont certains seraient morts d’hémorragies après s’être fait mordre. C’est la première fois qu’un tel animal est découvert en Europe.

Quelles dents !
Quelles dents !

 

Devons-nous craindre une invasion ? La question peut se poser : si l’animal n’a pas de prédateur naturel, il pourrait très bien coloniser nos rivières de la même manière que le silure.

 

 

 

2 Comments


    1. Il y a quand même un fond de vérité : le Pacu existe ! Le reste est inventé, et l’histoire des pêcheurs agressés est tirée des (discutables) émissions de J. Wade (River Monsters).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article by Stef

Mordu de pêche depuis plus de 35 ans, j'aime partager ma passion, notamment à travers la rédaction d'articles de blog. Nous avons décidé en août 2015 avec Edouard de mettre nos blogs respectifs en commun pour créer Fish à l'Affiche, blog collaboratif sur la pêche. De fil en hameçon, des potes sont venus grossir les rangs des rédacteurs, puis l'idée d'une association est née et grâce à Julien notre "bébé" est né en janvier 2016 : plus de 100 adhérents en 6 mois d'existence et 1200 likes sur la page Facebook ! De quoi nous motiver encore plus pour proposer de nouvelles choses à nos lecteurs et adhérents !